ADVENTURER Numéro 1

L’aventure de cabanes en cabanes…

 

En ces temps de  Airbnb et autres Booking.com, beaucoup trouvent la facilité dans le fait de voir des photos d’un hôtel, une prestation comprise et une promotion affichée. Mais est-ce vraiment ce qui se fait de plus judicieux dans une quête de grand air, sur les chemins montagneux ? The Two Pines partage sa manière de vivre l’aventure simplement…

 

— « On imagine seulement relier le point A au point B en passant par les lacs et autres endroits majestueux. » —

 

Partir. Respirer. Oublier. Couper la connexion… Une démarche que l’on s’autorise plusieurs fois dans l’année, nous qui sommes coincés dans la capitale survoltée. Pour se faire, rien de mieux qu’une bonne vieille carte IGN, l’atout de tout amoureux de la nature qui voudrait préparer comme il se doit son parcours… Dans un premier temps le tracé est approximatif, on ne tient compte ni des cols, ni des distances, on imagine seulement relier le point A au point B en passant par les lacs et autres endroits majestueux. Bien évidemment la praticité rattrape très vite la réalité ( sauf si vous êtes un grand expérimenté et un grimpeur ) et on se rend bien compte que l’on ne pourra jamais marcher sur les crêtes comme l’on grimpe un trottoir. Alors nous commençons à parler distance, dénivelé, temps de marche par jour et bien évidemment campement…

 

12250179_10208199884574334_1945681281056658960_n copie

 

Elle est là, la meilleure phase de la préparation. Bien évidemment nous ne jetterons pas la pierre à ceux qui préfèrent opter pour les refuges gardés, où le repas est chaud et les rencontres toujours intéressantes, mais nous préférons mettre en avant les aventuriers des cabanes, qui aiment se contenter de rien tout en relisant les noms des anciens passants laissés au feutre sur les murs… L’histoire du lieu ressurgit quand la nuit tombe et vous voilà au plus près du bonheur. Elle est belle la vie en montagne, celle qui vous replace dans un rôle si différent de d’habitude, celle qui vous permet de vous retrouver et ces lieux en sont la cause, en grandes parties.

 

Tantôt en taule, parfois en bois ou bien en pierre… Le luxe peut exister mais on l’aime à l’état primaire, brute, désossé. Rien de mieux que de retaper l’ensemble pour son propre confort mais également pour celui des suivants. Oui vous aurez sûrement du mal à dormir, et la chape de béton ou les planches qui vous serviront de sommier finiront par vous faire mal. Tantôt aux genoux, tantôt aux hanches. Vous ne supporterez plus la moindre partie osseuse, cagneuse de votre corps. Vous vous retournerez dans tous les sens pour trouver une position. La position. Vous la trouverez. Puis au bout de 10 minutes, il sera déjà temps d’en changer. Et, bien souvent vous vous réveillerez avant votre réveil. L’inconfort prend le dessus sur votre horloge interne. On se réveille, on replie bagage et on termine d’inscrire la date avec la pointe de son couteau, près des cendres d’un feux endormis. Sans oublier de refaire le stock de bûches et petit bois. Elle est belle la vie en montagne.

 

02

Tentez l’expérience et vous n’en serrez pas déçu. Prenez une carte IGN, cochez les endroits où vous pourrez découvrir ces cabanes et venez y passer la nuit. Une aventure simple mais vraiment transposante. On oublie d’où l’on vient, on fait une croix sur son confort et on se laisse aller pour de bon.

 

tumblr_n60q3rIOKz1qmg8n1o1_1280

Photography by MonsieurTober et Luc Gesell

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply