ADVENTURER Numéro 1

HIDDEN BEAUTY : redécouvrir la beauté vraie avec Kevin Russ

Récit de Kevin Russ pour The Two Pines et expression de la beauté vraie à travers son Mexique. Le photographe Kevin Russ nous raconte l’absence « d’exceptionnel » tout au long de ces 15k miles parcourus à travers le Mexique. Ou plutôt « l’exceptionnel » retrouvé, caché, dans ce qu’il y a de plus commun.

 « Il ne s’est pas passé grand chose sur la route et j’ai bien peur que ce qui suit ne soit pas très inspirant. Mais c’est la vérité. J’ai traversé le Mexique pendant environ 3 mois, roulé plus de 15k miles et vu des tas de choses. Mais rien de réellement indélébile. Je ne crois pas. Ce n’est pas de ces voyages qui vous laissent une somme d’expériences à additionner pour raconter de grandes histoires.

J’ai été « volé » par la police, mais dans le fond, il ne faisait que profiter de mon ignorance – négligence – concernant la nécessité de se munir d’un certain permis que j’étais sensé avoir. J’ai été approché par un couple de civils armés de M16 mais encore, ma faute, ma peine. Puis-je leur reprocher de protéger leur propriété sur laquelle je me trouvais sans autorisation, le regard louche. Je me suis fait réveillé quelques matins par des militaires qui voulaient fouiller ma voiture. Dans laquelle je dormais la plupart du temps. Tout ceci était évitable et je l’aurai probablement bientôt oublié. À dire vrai, j’ai du remuer mon cerveau pour me rappeler assez de ces histoires. Ni des histoires, ni des souvenirs, ce ne sont que des pensées qui disparaissent déjà.

— « Parfois, on prend la route et rien d’incroyable se produit sinon de redécouvrir la beauté des gens. » —

Non, ce sont les gens qui m’ont le plus marqué au Mexique. Ce qui est ironique puisque je n’ai passé que très peu de temps à leur contact, et quand cela arrivait je ne leur parlait même pas. Mon espagnol… Leur sens de la famille et de la communauté, leur gentillesse à l’égard des autres, voilà la réalité inspirante qui me colle au cerveau, car je n’ai vu cela nulle part aux USA.

Je suis passé sur le retour à Tucson, Arizona, pendant 24h, et j’ai vu tellement plus de sans-abris que je n’en ai vu au Mexique pendant trois mois. C’est frappant.

Parfois, on prend la route et rien d’incroyable se produit sinon de redécouvrir la beauté des gens. Au Mexique les gens ont l’air vivants, et je me sens fier d’y avoir passé tant de temps – presque à leur côté… »

IMG_8858
IMG_7355
IMG_6137
IMG_5071
IMG_5394IMG_4776IMG_4251IMG_3116IMG_1905IMG_0972IMG_0299
IMG_9422

ENGLISH VERSION

Not a lot happened during this trip and I believe my story will be a bit uninspiring but this is the truth. I was in Mexico for nearly 3 months (Feb-April), drove over 15k miles and saw plenty of things but nothing that will have a lasting impact, I don’t think. This wasn’t the trip where I had some extreme experiences that make for great stories. I was « robbed » by the police but it was really just them taking advantage of my ignorance about a vehicle permit I was supposed to have, I was approached by a couple civilians with M16s but again, my mistake for being near their property and looking shady and was woken up a handful of times early in the morning by police or military because they wanted to search my car. All this was avoidable and I’ll probably forget it soon. In fact, I had to rack my brain trying to remember enough to finish that last thought. Nothing actually bad, difficult or challenging happened and those are the things that stick with me the most. But what I do remember most about Mexico were the people. It’s ironic because I spent a small percentage of my time around them and when I did I didn’t talk to them because I can’t speak Spanish. Their sense of family and community and the kindness I saw them show each other have stuck with me the most because I don’t see this in America. I’ve been in Tucson, Arizona for the last 24 hours and have seen just as many homeless people here as I did during my 3 months in Mexico. Sometimes nothing actually happens on a trip except for being reminded of the beauty of people. In Mexico they seem to be really alive and it was an honor to spend as much time as I did there.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply