ADVENTURER Numéro 2

Fontainebleau, ses 25 bosses, et la 26ème

S’engager sur les 25 bosses, c’est risquer de rentrer avec autant de bosses. Sur les jambes, les genoux, les coudes. Pas tout à fait de la marche, pas vraiment de l’escalade. Disons que suivre les 25 bosses c’est abandonner ce qui fait l’homme de l’animal. C’est accepter de ne pas rester sur ses deux jambes pour marcher. Tantôt debout, tantôt à quatre pattes. Des ours. On marche avec les mains. Et c’est franchement cool.  On marche et on mange avec les mains. Une belle marche de potes qui retrouvent leur intrépide envie de vivre l’aventure. Des gosses. Un passage étroit, haut, entre deux rochers et l’imagination déborde. Et comme des gosses, tout ce qu’on attend, c’est le goûter. Les goûters. Quel endroit « pas trop proche du sentier » aura nos faveurs ? On veut être tranquilles. L’illusion de vivre l’aventure loin de toutes civilisations doit être totale. Puis on trouve le lieu providentiel. On pose les sacs, on s’assied en cercle et on rassemble au milieu nos vivres. On jette un oeil, on se réjouit de ce que les copains ont apporté, on compose, et on voit très vite qu’on va se régaler. Et comme des gosses qui jouent les durs, on est tous plus fiers les uns que les autres de sortir nos couteaux de poches. On attaque.

Et peu importe que vous finissiez cette rando sans avoir gravit les 25 sommets, que vous coupiez à travers chemins, que vous arriviez au bout en 5h ou en 2 jours, que la 12ème bosse ait eu raison de vous. Quoi qu’il arrive vous rentrerez avec une 26ème bosse. La bosse de la randonnée.

DIRECTION

guimi-action

SOMMET-PIERRE  payroles-marche-

ed-map

pâté-de-mamie_1

jamon

gourde-rouge

lumberjack      ed-marche-2  MARCHE-à-TROISFEU-COPAINED-FEU  campfire

saucisse-campfire-3

hamok-ed-2

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply